Janusz Korczak, l'homme qui a voué sa vie aux enfants

Janusz Korczak

Janusz Korczak est un médecin-pédiatre et écrivain polonais. Korczak est né à Varsovie le 28 juillet 1878 dans une famille juive polonaise et son vrai nom est Henryk Goldszmit, Janusz Korczak ayant été un pseudonyme inventé initialement pour lui permettre de participer à un concours littéraire. Il est mort à Treblinka le 5 août 1942 à l'âge de 64 ans, où il a été déporté avec les enfants d'un orphelinat, dont il s'occupait. Il s'est laissé emmener de son plein gré, choisissant de mourir plutôt que d'abandonner ses protégés lors de cet ultime voyage, alors que les allemands nazis étaient enclins à le laisser en vie, en vue de sa réputation d'éminent pédagogue, dont il jouissait déjà à l'époque. (...)
Photo : Janusz Korczak, source

Les marques automobiles cultes polonaises

La Polski Fiat 126p

La Warszawa, ou officiellement FSO Warszawa, est la première voiture produite par le constructeur automobile polonais FSO (Fabryka Samochodów Osobowych) à Varsovie et la seule grande berline polonaise. Initialement produite sous licence d'une GAZ pobieda soviétique, elle se "nationalisera" progressivement. Elle a été produite entre 1951 et 1973 en 254 412 exemplaires. (...)

La Polski Fiat 126p était une petite voiture à deux portes fabriquée en Pologne par la FSM (Fabryka Samochodow Małolitrażowych) dans ses usines de Bielsko-Biała et Tychy au sud du pays. La Polski Fiat 126p était la version polonaise de la Fiat 126 italienne, produite et commercialisée sous le nom et la licence de Fiat entre 1972 et 1982, elle devient ensuite (...)
Photo : La Polski Fiat 126p, source

Auschwitz-Birkenau, 70ème anniversaire de la libération du camp

Auschwitz-Birkenau

Le 27 janvier 2015 à Oświęcim sera commémoré le 70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Auschwitz (en polonais Oświęcim) est une ville de haute Silésie située sur le territoire polonais, à 30 km de Katowice. Elle fut la scène d'extermination massive et de crimes contre l'humanité perpétrés par l'Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale, après l'invasion de la Pologne en 1939. Les allemands nazis installèrent le premier camp de concentration et d’extermination massive à Auschwitz-même en avril 1940, sous la direction de Heinrich Himmler, le chef de la SS. En 1941-42, un second camp concentration est installé à Birkenau (Brzezinka) 2 km plus à l’ouest, puis un troisième à Buna-Monovitz (Monowice). (...)
La voie ferrée menant au camp d'Auschwitz-Birkenau

Robert Kubica, le premier pilote de Formule 1 polonais

Robert Kubica, pilote de Formule 1

Polskanova commence une série d'articles sur les sportifs polonais, qui font le succès et la gloire de la Pologne d'aujourd'hui. De nombreuses personnalités vous seront présentées. Robert Kubica, le premier pilote de Formule 1, commence cette série, mais de nombreuses autres silhouettes suivront.

Robert Kubica est un pilote automobile polonais, originaire de Cracovie. Il est né le 7 décembre 1984 et fêtera en 2015 ses 31 ans. Il est le premier polonais à avoir piloté un bolide de Formule 1. Né dans une famille aisée financièrement, il pilote de petites voitures offertes par son père déjà à l'âge de quatre ans. (...)
Photo : Robert Kubica effectue un test pour Renault F1, 2010, source

L'état de guerre en Pologne, 1981-1983

L'état de guerre en Pologne

Le 13 décembre 2014, 33 ans se sont écoulés depuis la proclamation de l'état de siège en Pologne, appelée souvent, par traduction littérale du polonais "l'état de guerre". Les moments sombres des 19 mois qui ont suivi, jusqu'à sa levée, restent dans la mémoire de tous ceux qui les ont vécu et qui étaient asses grands pour se rendre compte de la gravité des événements.


Quelles étaient les origines de cette crise grave ? Au début des années 1970, le gouvernement polonais a mis en marche le projet du développement économique en profitant de la conjoncture favorable. Des grands investissements ont été mis en oeuvre grâce aux emprunts aux pays du bloc de l'ouest réalisés par le gouvernement polonais (...)
Photo : L'état de guerre, les chars dans les rues de la Pologne, source

Les Tatras, une destination idéale pour les amateurs du ski

Tatras

Les Tatras, dites Tatry en polonais, est une chaîne de montagnes située au sud de la Pologne. Ce plus haut massif des Carpates est formé des Hautes Tatras, qui constituent la frontière naturelle entre la Pologne et la Slovaquie, et des Basses Tatras, qui s'étendent au sud de ce pays. Le plus haut sommet des Tatras, Gerlach s'élève à 2655m au dessus du niveau de la mer. Le relief des Tatras ressemble en beaucoup à celui des Alpes, il se compose des vallées profondes, des versants raides, des cimes, des arêtes, de nombreux lacs, dont les plus grands : Morskie Oko et Wielki Staw, des chutes d'eau etc. Deux parcs paysagers ont été créés pour protéger la richesse de la faune et flore de la région, un du côté polonais et l'autre (...)
Photo : Une piste de saut à ski, Zakopane, source

Cracovie, la capitale culturelle de la Pologne

Cracovie

Cracovie, en polonais Kraków, est une ville située dans le sud de la Pologne et sur la haute Vistule. Chef-lieu de voïvodie, elle est célèbre pour sa tradition universitaire. La très réputée Universitée Jagellonne fut fondée en 1364. La ville fut la capitale de la Pologne entre le XIV et le XVI siècles. Aujourd'hui la ville considérée comme la capitale culturelle de la Pologne compte 746 000 habitants. Cracovie reste un grand centre touristique par son patrimoine architectural et ses trésors. La ville est hautement industrialisée, un grand complexe sidérurgique se trouvant à Nowa Huta, jadis ville satellite, aujourd'hui un quartier de Cracovie. (...)
Photo : Le Wawel, une colline fortifiée qui surplombe la ville de Cracovie, source

La situation géographique de la Pologne

Tatras

La Pologne est un état de l'Europe centrale, riverain de la mer Baltique et encadré au nord par la Russie (région de Kaliningrad), à l'est par la Biélorussie, au sud par la République Tchèque et par la Slovaquie, au sud-est par l'Ukraine, enfin à l'ouest par l'Allemagne.
Adossée au sud aux Sudètes et aux Carpates, sans frontières naturelles avec la Biélorussie et l'Ukraine, et séparée de l'Allemagne par le cours inférieur de l'Odra (Oder) et par son affluent, la Neisse de Lusace (Nysa Luzycka), la Pologne se définit comme un pays de transition, appartenant à la grande plaine fluvio-glaciaire de l'Europe, qui s'étend de l'Oural jusqu'au Pas-de-Calais. (...)
Photo : L'hiver dans le sud de la Pologne

Histoire de la Pologne, depuis ses origines à nos jours

Drapeau de la Pologne et celui de l'UE

La Pologne est située sur la route de l'ambre, qui depuis l'époque préhistorique relie la Baltique à l'Europe occidentale et méditerranéenne. Elle est occupée, vers le début de l'ère chrétienne, par des populations slaves, qui s'individualisent vers le IXe siècle sous le nom de "Polanes".

Les Piast entrent dans l'histoire polonaise en 966, lorsque le duc Mieszko Ier prête hommage à l'empereur Otton Ier et se convertit au christianisme latin. Fondateur de la dynastie des Piast, il parvient à unifier sous son autorité les territoires qui s'étendent de la Baltique à Cracovie et à la Silésie. Boleslas Ier le Vaillant (992-1025) conquiert le territoire des Vislanes et Cracovie, puis s'oppose à l'empereur Henri II. (...)
Photo: Le drapeau polonais à coté de celui de l'Union Européenne

Wisława Szymborska, prix Nobel de la littérature 1996

Wislawa Szymborska et Bronislaw Komorowski

Wisława Szymborska, née le 2 juillet 1923 et morte le 1er février 2012 à Cracovie en Pologne, était une poétesse et essayiste polonaise, mais aussi critique littéraire et traductrice de la littérature Française. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 1996.

Elle est née à Bnin, près de Poznań, aujourd'hui dans la commune de Kórnik. Son père, Wincenty Szymborski, était l’administrateur des biens du comte Zamoyski, situés à Zakopane. Wincenty Szymborski épousa Anna Maria Rottermund qui donna naissance à Wisława. Le père de Wisława fut muté à Kórnik peu avant la naissance de sa fille, afin de mettre de l’ordre dans les biens de Zamoyski. (...)
Photo : Wislawa Szymborska et Bronislaw Komorowski, le président polonais, source

Histoire de Varsovie, la capitale polonaise

Histoire de Varsovie

Selon la légende, Varsovie prend son nom d'un homme prénommé Wars et sa femme Sawa, qui habitaient le hameau qui a donné la naissance au village puis à la ville de Varsovie. C'est de leurs prénoms réunis que viendrait le nom de la ville, Warszawa en polonais.
Une autre légende est liée à l'emblème de la ville, qui représente une sirène. Selon elle une sirène vivant sur les bords de la Vistule, le fleuve qui traverse Varsovie, aurait été capturée par un riche marchand et emprisonnée dans un hangar. Ses plaintes auraient attiré les pêcheur qui l'auraient libérée. En remerciements elle leur aurait promis de prendre soin de leur hameau et de le défendre à chaque fois qu'ils auraient besoin d'aide. (...)
Photo : Varsovie, la vieille ville, source

Pawlikowski, le réalisateur de "Ida", récompensé aux Oscars 2015

Paweł Pawlikowski

Né en 1957 à Varsovie, Pawel Pawlikowski, fréquentait l'école primaire n° 121 à Mokotow, l'un des quartiers de la capitale. Il quitte la Pologne à l'âge de 14 ans et émigre avec sa mère en Grande Bretagne. Il est diplômé en langues modernes (français et allemand). Il a également étudié la littérature et philosophie à l'une dés universités de Londres, puis à Oxford, à Oxford Brookes University.Il se fait connaître pour ses documentaires. En 1988 il réalise le Palace Life, un documentaire sur Tadeusz Konwicki, un romancier, scénariste et réalisateur polonais. (...)

En 2013, Pawlikowski réalisera Ida, l'histoire d'une jeune soeur s'apprêtant à prononcers ses voeux définitifs, qui retrouve une tante inconnue, par qui elle apprendra ses origines juives. (...)
Photo : L'interview avec Pawlikowski, source

Witold Gombrowicz, un grand classique de la littérature contemporaine

Witold Gombrowicz

De nous tous : "L’homme est un éternel acteur… " et de lui-même : "je suis un humoriste, un pitre, un équilibriste, un provocateur… ". Un homme d’une grande personnalité et d’un talent exceptionnel pour se créer lui-même. Qui était Gombrowicz ? Il est né le 4 août 1904 à Małoszyce en Pologne dans une famille de la noblesse de province. Après avoir terminé ses études de droit à l’Université de Varsovie, il commence sa carrière professionnelle dans la magistrature, qu’il abandonne ensuite pour s’adonner à la création littéraire. Gombrowicz débute en 1933 avec les nouvelles intitulées "Mémoires du temps de l’Immaturité". (...)
Photo : Witold Gombrowicz, source

La Mazurie, une destination touristique intéressante

Tatras

La région des lacs, la Mazurie se situe au nord-est de la Pologne. Sur son terrain on compte 4000 lacs, dont le plus grand lac polonais, Sniardwy à la surface de 113.8 km², et le plus profond, le lac Hancza dont la profondeur atteint 108.5 m. Les lacs sont reliés entre eux par un réseau de nombreux canaux et rivières, ce qui rend la région particulièrement attrayante pour les amoureux de la voile. La Mazurie offre un parcours navigable de 86 km de long. La région de Mazurie offre de nombreuses activités aquatiques. Des milliers de bateaux à voile, de zodiacs, de yachts, de péniches vous y attendent et feront votre bonheur. (...)
La Mazurie, ville de Mikołajki, un port de plaisance, source

Roman Polański

Roman Polański

Roman Polański, né Raymond Liebling le 18 août 1933 à Paris, n'a que 3 ans lorsque ses parents juifs polonais décident de s'installer à Cracovie (Pologne). C'est à ce moment-là que son père prend le patronyme de Polański. La guerre éclate et sa famille est déportée dans un camp de concentration où sa mère meurt en 1941. Roman est caché par des familles catholiques. À la fin de la guerre, le jeune Roman retrouve son père. La période tragique de la guerre influencera sûrement son œuvre. Dés l'âge de 14 ans, Polański monte sur les planches avec succès et rentre à l'Académie des beaux-arts de Cracovie, dont il sera renvoyé, puis à l'École nationale de cinéma de Łódź. Il se fait remarquer par Andrzej Wajda et joue dans "Génération" (1954).
Photo : Roman Polański et Emmanuelle Seigner, source