Pologne, la démocratie renaît

Pages : page 14/15
Tygodnik Solidarnosc
Tadeusz Mazowiecki, premier ministre polonais (19891991)

Dès l'accession au pouvoir du syndicat Solidarité, ce dernier, cependant, se fractionne en deux courants principaux. Derrière Tadeusz Mazowiecki, un courant proche du libéralisme occidental s'oppose au courant plus populiste dominé par Lech Walesa. En 1990, la première élection présidentielle au suffrage universel permet à ce dernier d'accéder à la présidence de la République, dans une Pologne démocratique, en battant le candidat Mazowiecki et Stan Tyminski, l'homme qui a surgi de nulle part.


Durant son mandat, Lech Walesa doit cependant faire face à de nouvelles difficultés. Sortant de trois décennies de communisme, et plus récemment d'une grave crise économique, la Pologne amorce une difficile transition vers l'économie de marché. Malgré de bons résultats, la situation sociale est difficile. De plus, le scrutin proportionnel intégral, employé pour les élections législatives de 1991, a pour conséquence un émiettement de la représentation parlementaire qui oblige le gouvernement à toutes sortes de compromis.


En septembre 1993 les derniers soldats russes basés en Pologne quittent le territoire. Après la chute du gouvernement de Hanna Suchocka, Walesa provoque des élections législatives anticipées qui portent au pouvoir les ex-communistes, lesquels remportent également l'élection présidentielle de novembre 1995, avec la victoire d'Aleksander Kwasniewski.